Chargement...

Forum

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Vive l'Empereur ...

Pages12

Les mécanismes des règles de commandement me conviennent pour l’instant. Peut être que par rapport au scénario, il faut permettre de donner des ordres initiaux pour certaines formations françaises.Ou un point de commandement de plus à Napo au début, pour qu’il puisse émettre un ordre de plus. A préciser en fonction du tempo de la bataille.

Pour le reste, il est clair qu’une fois encore, les règles de « vive l’Empereur » ne parviennent pas à convaincre, ni sur le plan historique, ni sur le plan ludique.

 Je propose donc de poursuivre en suivant les règles de « la Belle Alliance » (LBA) pour résoudre les combats (tirs et assauts) et les voltigeurs. Cela devrait pouvoir s’appliquer sans trop de heurts aux pions de VLE. Si cette voie est suivie, on adopterait la séquence de jeu de LBA.

Proposition de nouvelles règles des combats.

Il n’y a plus de phase de feu, à part pour l’artillerie et les voltigeurs.

La phase de combat regroupe l’assaut et les échanges de tir en une seule phase : lors d’une attaque les unités en attaque et défense commencent par tester leur moral.

Le test au moral n’est pas simultané : l’ordre dépend de la situation. Par exemple pour attaquer une position fortifiée l’attaquant teste en premier ; autre exemple, si un camp a la supériorité numérique, son adversaire teste en premier. L’ordre est important car si le premier à tester échoue, son adversaire n’a pas à tester.

Ces tests aboutissent donc à une des situations suivantes : l’attaquant a échoué, le défenseur a échoué ou les deux ont réussi. Ces situations déterminent les pertes subies par chaque camp, les effets au moral, les avances etc … en renvoyant à des tables de résultats différentes.

  • Si l’attaquant a échoué, il est repoussé et subit des pertes supérieures à celle du défenseur
  • Si le défenseur échoue, il est mis en déroute et ‘attaquant prend la place. Les pertes sont plus importantes pour le défenseur
  • Si les deux adversaires ont réussi, les pertes sont élevées pour les deux joueurs (c’est un combat au feu).

Dans tous les cas, les pertes réelles sont déduites d’un jet de dé (le même pour les deux joueurs) qui symbolise la violence* du combat. Ces pertes sont également ajustées en fonction de la situation : par exemple être en colonne a tendance à augmenter les pertes subies au feu et à diminuer celles infligées. Le terrain intervient également.

* La violence du combat dépend également du moral du perdant du combat.

Proposition pour les tirs d'artillerie.

Dans LBA, un d10 est lancé. Si le résultat est inférieur ou égal à la valeur de l’artillerie, une perte est infligée. En plus, la cible fait un test moral. Les artilleries ne se cumulent pas plusieurs tirs = plusieurs jets.

En tir d’opportunité, seule une artillerie peut faire feu, avec une valeur diminuée de 1.

La valeur de l’artillerie est évidement modifiée en fonction de la portée, couverture, formation de la cible etc …

Qu'en dites vous ?

Tu proposes en somme de jouer à un nouveau jeu avec le même matos.

Vu le peu d intérêt, comme tu l indiques, du jeu initial, toutes ces propositions ne seront que meilleures.

 

Pour rappel, serai pas là ce vendredi.

Oui en gros c'est ça !

Aide de jeu pour demain, si on modifie les règles de combat ....

Pour ma part je ne suis pour le moment pas convaincu par les règles de commandement qui ne tiennent pas comptent de la qualité historique des états major en présence. Par exemple dans notre partie il aura fallu 2h30 à la garde pour pouvoir changer d'ordre alors qu'elle était en vue de napoléon ce qui n'a guère de sens. Je rappellerais par exemple qu'à waterloo la vieille garde commence sa progression vers les lignes anglaises à 19h30 après avoir reçu son ordre d'attaque à ....19h00!!

Et encore nous jouons un scénario 1815 avec un état major affaibli et peu compétitif , mais cette règle de commandement , par exemple en 1805, n'aurait que peu de sens par rapport à la qualité du commandement français et l'entrainement de ses troupes.

Avec ce système une  troupe landwer pourrait être mieux commandée que la garde et plus opérationnelle dans ses maneuvres!

Pour les autres propositions il faut voir avec les nouvelles tables de combat mais ce qui me chiffonne c'est la façon dont sera pris en compte la qualité des troupes ou plutôt la façon dont pour le moment celle-ci n'est guère prise en compte

Historiquement à ligny le III corps de Vandamme s'empare de saint-amand au premier assaut en 15 minutes car ses troupes avaient un moral d'enfer et ne se sont laissés arrêter par rien!

Avec un combat qui passerait uniquement par le feu, comment reproduire cette fougue?

Que la qualité ne soit prise en compte qu'au moment du test moral me semble insuffisant...

 

Mais je sinon suis d'accord le système de base présente vraiment beaucoup de défauts!

Ha je n'avais pas vu les tables proposées, sorry

 

Citation de Suchet37 le 4 octobre 2018, 22 h 56 min

Pour ma part je ne suis pour le moment pas convaincu par les règles de commandement qui ne tiennent pas comptent de la qualité historique des états major en présence.

Bien sur que la qualité de l'état major est prise en compte .!..

Par exemple dans notre partie il aura fallu 2h30 à la garde pour pouvoir changer d'ordre alors qu'elle était en vue de napoléon ce qui n'a guère de sens.

Bah oui !! vous avez choisi : 1/ de ne pas envoyer Napo en personne ; 2 / d'envoyer votre messager le moins bon ou presque pour envoyer plusieurs ordres en même temps. Ensuite, vous avez eu le bon gout de faire des super mauvais jets, plusieurs tours de suite. Comme si vous le faisiez exprès.

Je rappellerais par exemple qu'à waterloo la vieille garde commence sa progression vers les lignes anglaises à 19h30 après avoir reçu son ordre d'attaque à ....19h00!!

Résultat qui était possible à obtenir avec les règles telles quelles (bien qu'un tel délai soit le meilleur possible et pas le plus probable).

Et encore nous jouons un scénario 1815 avec un état major affaibli et peu compétitif , mais cette règle de commandement , par exemple en 1805, n'aurait que peu de sens par rapport à la qualité du commandement français et l'entrainement de ses troupes.

Mais ?! on joue avec les pions des états major de 1815 (qui je le rappelle viennent de la version test d'un autre jeu) pas ceux que l'on aurait utilisé en 1805.

Pour les autres propositions il faut voir avec les nouvelles tables de combat mais ce qui me chiffonne c'est la façon dont sera pris en compte la qualité des troupes ou plutôt la façon dont pour le moment celle-ci n'est guère prise en compte

C'est ce qui motive ma proposition. Mais il ne faut pas se leurrer, les pions prussiens montrent un moral équivalent ou presque aux pions français dans ce jeu.

Avec un combat qui passerait uniquement par le feu, comment reproduire cette fougue?

Que la qualité ne soit prise en compte qu'au moment du test moral me semble insuffisant...

Justement : à la belle alliance le test moral est premier.

Si on laisse tomber pourrai je t'emprunter 4 batailles en Espagne pour essayer en solo ces nouvelles règles quand même ?

 

 

 

 

Bien sur

Pour le reste je découvre que le wargame est comme la météo

Il y a la température réelle et celle qui est ressentie.

Pour le commandement , j'ai comme ressenti de commander des russes et non des troupes françaises; comme quoi le ressenti s'est subjectif!

Il faut distinguer le système lui même des valeurs d'entrée dans le système. Le système d'ordre a pour buts 1/ de contraindre le joueur à l'anticipation et 2/ de ralentir l'action (par rapport à un jeu ou tout se passe tout le temps très vite et hop). Attention donc à ne pas décider trop vite : son apport et son intérêt se voient sur le moyen et long terme.

Faut il donner plus de points à Drouot (les auteurs de la belle alliance lui ont donné 1 c'est à dire la valeur standard) pour augmenter sa réactivité ? En faisant attention : vous avez la semaine dernière fait ce qu'il y avait de pire ou presque ....

 

Pages12