Chargement...

Forum

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

CR Chickamauga

Compte-rendu rédigé par Arnaud.

 

 

La Chickamauga (19-20 septembre 1863)

 

 

Après plusieurs jours de mouvements, c’est finalement sur la ligne de la rivière Chickamauga que les armées de l’Union et de la Confédération ont recherché la décision. Cependant, loin d’être surpris, les Nordistes avaient anticipé le mouvement tournant voulu par Bragg. C’est finalement une armée nordiste préparée qui attendait de pied ferme les Confédérés.

 

 

Dès 7h30, Polk est surpris de trouver en face de lui le corps de Crittenden qui avait déjà disposé ses canons. Après un feu d’artillerie nourri, les division Hindman et Deas doivent finalement reculer à 9h30 pour se mettre à l’abris des redoutables batteries nordistes.

 

 

Au même moment, le 14e corps nordiste de Thomas prend l’initiative d’avancer au centre contre le corps de cavalerie de Forrest en espérant prendre Jay’s Mill et Reed’s Bridge, un des seuls ponts de ce secteur.

 

 

Les combats font rages autour de Jay’s Mill entre la division Baird (USA) et celle d’Armstrong (CSA). Pourtant, à 10h, la division Pegram est obligée de céder du terrain suite à un feu nourri de la 1ère division du 14e corps, finalement repoussé avec de lourdes pertes.

 

 

La violence de l’attaque du 14e corps a poussé les Sudistes, dès 8h30, à avancer le corps de Walker sur la gauche de Forrest. Le 14e corps doit finalement reculer vers Kelly dès 11h, ayant subi de très lourdes pertes.

 

Les Sudistes, surpris par la présence de tant de troupes nordistes, ont du mal à réagir. C’est seulement à midi que Bragg parvient à reconstruire une stratégie. Il décide de tenter une attaque coordonnée en renforçant le centre par le mouvement des divisions Preston et Stewart vers la ferme Hull.

 

 

Cependant, dès 12h30, les Nordistes se voient renforcés par l’arrivée du 20e corps.

 

 

La seconde partie de la journée est dominée par les mouvements de troupes. Du côté nordiste, le corps MacCook, fraîchement arrivé, prend position autour de Brotherton, suivi, à 14h des derniers éléments du 14 corps puis à 15h du corps de cavalerie de Mittchel. Enfin, à 16h, la division Negley se positionne à gauche de MacCook et Crittenden avance l’essentiel de son corps vers Lafayette Road ou se déploie maintenant toute l’armée nordiste.

 

 

Du côté sudiste, le manque de réactivité de Bragg et l’animosité qui règne avec ses subordonnés font régner une grande confusion dans la transmission des ordres. Beaucoup ne sont pas reçus ou encore acceptés par les généraux des différents corps d’armée. Hood, fer de lance de l’attaque confédéré, reste à l’arrêt toute la journée.

 

 

Malgré cela, Buckner progresse sur la gauche de Hood. Hill arrive en renfort dès 13h30 puis Breckinridge à 16h.

 

Ce n’est qu’à 18h30 que Hood est enfin informé de la situation et progresse vers les troupes épuisées du 14e corps nordiste. Mais il faut attendre la nuit pour que tous les ordres soient enfin transmis. Dès lors, les confédérés se lancent dans un grand mouvement en direction de Thomas, considéré comme le ventre mou du dispositif ennemi. Cependant, l’avance qui devait être coordonnée entre Hood, Hill, Buckner et enfin Polk, se désorganise et arrive trop tôt devant le corps de cavalerie de Mitchell qui avait progressé sur l’aile droite de Thomas.

 

 

De violents combats s’engagent dès 2h du matin, le 20 septembre autour de la ferme Brock.

 

Jusqu’à 6 h, les sudistes tentent de bousculer le dispositif nordiste. Cependant ces derniers font preuve d’une résistance acharnée et parviennent à repousser tous les assauts.

 

De son côté, la division Cleburne du corps de Hill parvient à pousser son attaque à l’est de Vinyard et se rapproche de peu de Lafayette Road. Cependant, la solide résistance nordiste fait également piétiner cette attaque.

 

À 6h, les deux camps sont exsangues. Les Confédérés ont perdu 6600 hommes contre 4500 pour l’Union, qui emporte la bataille en conservant le terrain.