Chargement...
boîte du jeu Mare nostrum extension mythologique

Mare Nostrum – Extension Mythologique

Le genre : plus de guerre et de commerce antiques en Méditerranée

Présentation

Il s’agit d’une extansion du jeu de base, qui ne peut se jouer qu’avec celui-ci.

Elle rajoute une carte et des unités pour un 6e joueur (l’Atlante), une phase au jeu, des unités militaires et une foultitude de cartes merveilles et héros.
***********************************************************************************

Nouveautés introduites
Les unités mythologiques

chaque joueur dispose d’un maximum de 3 unités mythologiques ; celles-ci sont 2 fois plus chères que les légions, mais font automatiquement 6 au combat et disposent de capacités
spéciales soit au combat, soit au mouvement.
Un nouveau placement initial plus important

Chaque joueur dispose de davantage de développements en début de jeu, ce qui permet des débuts de partie plus rapides, puisque les premiers tours dans le jeu de base
se limitaient de toutes façons à l’acquisition d’un développement par tour.
Une 4e phase de jeu

.. ou plutôt une 2e, puisqu’elle intervient après la 1e phase. L’ordre du tour devient le suivant :

1/ Phase de commerce
Les joueur produisent et échangent les ressources et impôts.

2/ Phase d’offrande aux dieux
Chaque joueur, dans l’ordre décidé par le maître religieux, choisit l’une des 8 cartes de dieux disponibles et peut se l’approprier pour le tour pour 3 francs antiques.
Il dispose d’un pouvoir spécial, équivalent à celui des héros ou merveilles, à faible coût, mais pour le tour seulement. Cela ne rapporte aucun point de victoire.

3/ Phase d’achat
Chaque joueur achète des unités, développements ou merveilles.

4/ Phase militaire
Chaque joueur déplace ses unités et résoud les combats.
De nouvelles cartes héros et merveilles

Les conditions de victoire sont maintenues à 4 cartes héros ou merveilles, mais les joueurs ont accès à une quantité beaucoup plus importante.

***********************************************************************************

Aspects du jeu
Attention aux nouveautés !

On sait, c’est nouveau, c’est beau, alors on est tenté d’acheter les nouvelles unités et les cartes dieux. Cependant :
– les unités mythologiques sont 2 fois plus chères, mais ne causent pas 2 fois plus de dégat (6 au lieu d’ 1d6). De plus, une perte suffit à les détruire,
alors que 2 unités standarts payées le même prix encaisseraient 2 pertes.
– les cartes de dieux offrent un effet spécial pour pas cher, mais cela ne dure qu’un tour. A utiliser avec parcimonie donc ; les cartes permettant de détruire
une caravane ou une ville sont particulièrement intéressantes lorsqu’il n’y a plus de développements disponibles.
Les nouvelles cartes de victoire

Les nouvelles cartes offrent de très nombreuses capacités spéciales, de telle sorte que la grobilisation menace le joueur en tête.

Dans la version de base, un joueur réduit à moins de 7 villes n’a aucun moyen d’acquérir de nouvelle carte, qui coûte 9 francs. Dans cette version,
les effets spéciaux des dieux et des nouvelles cartes merveilles offrent des possibilités aux joueurs ayant acquis des cartes d’en acheter d’autres,
même après avoir perdu plusieurs sites de production.